Mot du président

« L'individualisme ne doit pas prendre le pas sur l'intérêt collectif »

Thierry DESLANDES

Les ressentis des uns ne sont pas toujours ceux des autres. Dans une famille de plus de 700 membres, il y a beaucoup de sentiments divers qui sont le fruit d’un parcours sportif, avec son lot de déception, de joie et d’épanouissement. Il y a les déçus, les frustrés, les joyeux, les ambitieux, les satisfaits, les optimistes, les grincheux, les facilitateurs, les passionnés, les usés, les apporteurs d’idées, les fidèles, les actifs, les coopératifs, les épanouis, les humbles, les prétentieux, les revanchards, les intègres, les mécontents, les dévoués, les complices, les sages, les timides, les lucides, les travailleurs, les étourdis, les ponctuels, les pas sérieux, les rigolos, les tristes, les hypocrites, les racistes, les râleurs, les susceptibles, les révoltés, les fiers, les méritants, les sincères, les nonchalants, les malins, les modèles, les disponibles, les ouverts, les généreux, les BONS… et heureusement ils sont nombreux ! Nous le savons, nous sommes tous différents. Pour autant, cette diversité ne se limite pas à une couleur de peau ou à une culture, elle est bien plus vaste et riche que cela. L'individualisme, qui prend trop souvent le pas sur l'intérêt collectif, doit laisser place à une composition plus globale où chacun doit trouver sa place, en intégrant celle des autres. Que ce soit à la MOS, pour les joueurs, parents, dirigeants, éducateurs, bénévoles ou encore dans notre société, les principes sont les mêmes…Jouons donc de notre diversité pour faire progresser notre projet commun, en prenant notre destin en main.

 

Les administrateurs de la M.O.S

Bernard BERTHEUX, Bruno DAVID, Thierry DESLANDES, Jacky LECOEUR, Gérard HIVER, Jérôme MARIE, Anthony LEFEVRE, Yohan DEFOSSEMONT, Dominique DUVAL, Francis COLLEVILLE, Jean Claude GUILLOUF, Jeanine HIVER, Jean OLLIER, Guy LEMAIRE, Julien BERTHEUX, Patrick SURIRE, Mickael BRUNEL et Sabrina SCHMIT.